Le Karaté Pourquoi ?

J’ai débuté le Karaté à l’âge de 12 ans, au Club olympique de Karaté de Vigneux sur Seine dans l’Essonne, dont le professeur est toujours Philippe Montoya, 5ème Dan Wado-ryu, mais dès l’âge de 6 ans, mon frêre, m’initiait par jeu à cet Art. Nombreux sont les repas qui ont été chahutés par nos amicales rixes ! Je suis restée de 12 ans à 24 ans environ dans ce club. J’ai passé ma ceinture noire à 18 ans, et après avoir usé les tatamis des compétitions, j’ai ouvert une section enfants au sein de ce club. Mes remerciements à mon Professeur Philippe Montoya à son Professeur Claude Saliou, à Monsieur Chemama de m’avoir enseigné le Karaté.
Puis, J’ai fondé une famille et déménagé de l’Essonne vers la Seine et Marne où je réside toujours. Du karaté Wado-Ryu, je suis passée au Shotokan, et le désir de transmettre ma passion m’a fait ouvrir mon club en 2006 à la CHAPELLE LA REINE où je réside.

Le karaté est un art difficile et exigeant, il nécessite de garder humilité et rigueur, il ne pardonne pas la paresse et l’à peu près, et si de nos jours cet art martial est devenu un sport, il n’en est pas moins une école de courage et de remise en cause continuelle de soi. L’essence du karaté est dans l’histoire, mais notre tache à nous enseignants et passionnés est d’arriver à insuffler par des moyens modernes cet esprit martial qui fait de tout karatéka un guerrier. Non plus sur des champs de batailles mais dans notre monde moderne. Le karaté me donne la force d’écrire ce livre qui est ma vie et de tourner les pages quand elles doivent être tournées. Ne rien regretter et tirer les leçons de nos faux pas, apprendre, apprendre toujours et respecter, transmettre, tester et évoluer. La terre est en constante révolution et nous suivons le mouvement. Se dépasser, s’oublier dans l’effort et se réveiller un matin avec un peu de ces grands Maîtres du passé en espérant leur faire honneur et ce quelque soit leur style et leur chemin.

ET LE JUDO...POURQUOI ?

Je suis de la génération qui a connu les "Le Judo c'est nul" "Le Karaté c'est nul", ces raccourcis rapides m'ont toujours agacé ! ^^

Avant de se tourner vers le karaté, mon frère a pratiqué le judo pendant quelques années. Mon mari est judoka depuis sa plus tendre enfance et a pratiqué le karaté également. Jean-Baptiste est ceinture noire karaté et judo. Le club ayant enfin la possibilité d'exercer dans une salle convenable il était temps pour moi de rassembler enfin ces deux disciplines dans une même structure. De mon avis l'un est complémentaire de l'autre, et nous avons tant à apprendre des uns et des autres. C'est un vrai plaisir, en tant que karatéka, de mettre un kimono de judo et de partager avec les élèves leur discipline privilégiée et je vois bien, lors de nos moments de partage, qu'il en est de même pour eux. Enfin un vrai échange !